Nous

Professionnels en exercice, nous réunissons à nous tous une expérience conséquente de la pédagogie lors d’ateliers, de stages, en milieu associatif, scolaire, universitaire, hospitalier, comme en entreprise.

Nous souhaitons aujourd’hui offrir un accès unique au théâtre tel que nous aurions rêvé l’avoir nous-mêmes..

 

 les Gens professeurs :

 

Aurélie Rusterholtz :

Après avoir suivi les cours de Nicole Mérouze, elle intègre l’Ecole Nationale d’Art Dramatique du TNS, dont elle sort en 1993. Elle joue notamment Ibsen (HeddaGabler – rôle d’HeddaGabler – mise en scène Gloria Paris), Maeterlinck (Pelléas et Mélisande – rôle de Mélisande – mise en scène Pierre Guillois), Molière (Les Femmes savantes – rôle de Philaminte – mise en scène Isabelle Moreau et Gloria Paris) ; elle a travaillé régulièrement avec Jean-Marie Villégier (Jules Romains, Destouches, Racine) mais aussi avec Denis Podalydès (Je crois de Bourdieu), Daniel Girard (Baal de Brecht), Joël Jouanneau (Ingeborg, textes de Botho Strauss, Daniel Dubois (Le dire de Don Quichotte, d’après Cervantès)…  ‪

Régulièrement demandée pour des lectures-spectacles (Grand T de Nantes, université de Rouen, de Grenoble etc.), elle a ainsi contribué à la redécouverte du théâtre méconnu des XVIIe et XVIIIe siècles : Dufresny, Dancourt, Delisle, Fuzelier, D’Allainval, Dominique et Romagnesi…. Maîtrisant la langue des signes, elle a été actrice et assistante à la mise en scène dans K Lear, d’après William Shakespeare, spectacle bilingue français/langue des signes donné à l’International Visual Theater de Paris, dirigé par Emmanuelle Laborit en 2006.

Au cinéma, elle travaille avec Claudio Descalzi, Frédérique Ribis (Parlez-moi d’amour, produit au festival de Houston) et Jacques Maillot dans Corps inflammables, nominé pour les Césars). Elle participe comme lectrice de théâtre à des émissions de radio pour France-Culture (Une vie, une œuvre, émission de Simone Douek).

Sa passion pour la scène va de pair avec un engagement pédagogique : elle est régulièrement chargée de cours à l’Université de Nantes, pour animer l’atelier du Parcours Théâtre (niveau Licence). Elle est aussi membre de jurys de conservatoires d’art dramatique.

Voir CV complet

 

francois Chaix

François Chaix

Après avoir suivi les cours d’Anicette Fray puis de Jean-Laurent Cochet, il entre dans la Classe supérieure d’Art Dramatique de la Ville de Paris. Il joue Musset, Molière Rostand, Brecht, Feydeau, Delisle de la Drevetière pour les « classiques », Jacques Mougenot, Jacques Copeau, Matéi Visniec, Jordan Plevnes, Tzvetan Marangozov, Georgio Prosperi, Jacques Jouet, Agnès Jaoui/Jean-Pierre Bacri, Carlotta Clerici pour les « contemporains ». Il est durant de nombreuses années comédien permanent de l’Auguste Théâtre-Cie Gilles Robin avec laquelle il joue Villiers de L’Isle-Adam, Théophile Gauthier, Labiche, ainsi que plusieurs créations de Gilles Robin. Il participe de plusieurs spectacles signés Jean-Marie Villégier : Le Fidelle de Pierre de Larivey, La Répétition interrompue et La Fée Urgèle de Charles Favart, Le Mariage de Le Troubadec de Jules Romains. Il est Scapin, Mario, Pantalon, le Marchand, l’Archer, et le Passant dans Arlequin sauvage créé en 2011 au Québec dans une mise en scène de Thierry Pillon. On le retrouve au cinéma et à la télévision avec Rodolphe Marconi, Michel Béna, Gérard Marx, Christophe Barraud, Jean-Teddy Philippe, Myriam Touzé, Philippe Roussel, Kevin Connor, Roger Young. Interprète de très nombreux enregistrements, il prête couramment sa voix aux fictions de France Culture comme aux films documentaires de France Télévision. Depuis 2007, F. Chaix donne régulièrement des lectures-spectacles de textes rares du XVIIe ou du XVIIIe siècles avec Aurélie Rusterholtz : d’Allainval, Gueullette, Fuzelier, Boisfranc, Piron, Coypel, Regnard, Autreau, Marivaux,Voltaire, Dominique, Romagnesi  & Riccoboni, Rousseau, Guillemain

 

 

danilaMassaraTD

DANILA MASSARA :

Danseuse et chorégraphe d’origine italienne, elle commence sa formation en danse classique et continue son parcours en étudiant la danse contemporaine et la danse théâtre en Italie et en France. Elle approfondit sa recherche sur le mouvement à travers le mime, le yoga, l’aikido, le théâtre gestuel.

En parallèle elle termine ses études à l’Académie de Communication de Milan, avec une spécialisation en écriture créative. Depuis 2004 intégré la compagnie « Á Fleur de Peau » et en 2011 le corps de ballet de l’Opéra Comique de Paris. Elle est co-fondatrice de la compagnie LD’A Linea d’Aria, avec laquelle elle poursuit ses projets de danse, théâtre et pédagogie en France, Italie et Brésil. En tant que soliste, elle crée et interprète des performances avec artistes et musiciens contemporains. Elle enseigne également la danse-théâtre et le langage du corps, en donnant cours et ateliers pour enfants et adultes amateurs et professionnels.

cliquez sur son site

 

Philippe Delbart

Philippe Delbart

Formé au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, Philippe Delbart est comédien depuis une vingtaine d’année et enseignant. Au théâtre, il a travaillé notamment avec Jean Pierre Vincent, Jacques Lassalle ou Gloria Paris. Depuis 2002, il forme des jeunes adultes, dans une classe préparatoire aux grands concours, à l’école d’art « La Comête » ; il est aussi professeur aux Enfants de la Comédie à Boulogne et à Versailles où il anime des ateliers pour enfants et adolescents, ainsi que le Cours Professionnel.

 

 

agathe rouillier.4

Agathe Rouillier

Formée à l’ERAC puis à l’école du Théâtre National de Strasbourg (groupe 29), elle joue 5 spectacles sous la direction de Jean-Louis Martinelli, alors directeur de TNS puis du Théâtre des Amandiers de Nanterre :  » l’Année des treizes lunes » de Fassbinder, « Andromaque » de Racine dans le rôle d’Hermione, « Germania 3″ de Heiner Müller,  » Le deuil sied à Electre » d’Eugene O’Neill et dernièrement « Britannicus » de Racine. Elle travaille avec Marine Mann, Alain Simon, Maurice Attias, Michel Cerda, Romain Bonnin, Marc Paquien, Alexandra Tobelaim.
Avec Jean-claude Berutti au Théâtre du Peuple elle joue Groucha dans « Le Cercle de craie caucasien » de Brecht et Béatrice dans « Beaucoup de bruit pour rien » de Shakespeare.
Dans « La vie est un songe » de Calderon de la Barca elle incarne Rosaure avec Guillaume Delaveau.

Elle collabore avec Anne Caillère et Vincent Dissez à la mise en scène de « Clara 69 » de Gildas Milin, créé au Théâtre Nanterre-Amandiers.

En 2010 elle fonde la compagnie  » Les Palabreuses », dédiée aux lectures-spectacles autour des malles à lire du salon du livre jeunesse de Montreuil.
« Ah! Anabelle » de Catherine Anne au Théâtre Nanterre-Amandiers mise en scène par Côme de Bellescize est leur première création.

Elle interprète actuellement Olympe de Gouges dans le spectacle « Appelle-moi Olympe » de Sophie Mousset, mise en scène Jean-Claude Fallet.

Elle est régulièrement engagée en tant que coach pour les acteurs de la série « Plus Belle La Vie ».

 

benoit

Benoit Cassard

Comédien, mime, musicien, formé à l’art du mime ‬(technique Marcel Marceau), au théâtre puis à la batterie et aux  percussions. ‬Il cultive un parcours éclectique, en passant d’auteurs classiques à contemporains, aux spectacles de rue ou formations musicales. Il partage la scène avec Laurent‬ Terzieff, Emmanuelle Laborit, Mario Gonzalez, Aurélie Rusterholtz… participe aux créations‬ de la Cie Aria Teatro (théâtre corporel), à des pièces radiophoniques.‬

‪Ses expériences l’amènent à la formation théâtrale: intervenant au CNAC de Chalons en Champagne,‬pourdes séminaires d’entreprises, dans les  hôpitaux de Blois et d’Amiens et des ateliers pour enfants‬ et adultes.‬

Depuis dix ans, au sein de l’association Man d’ Dappa, il co-écrit des spectacles jeune public, textes, ‬musiques, chansons et produit deux CD.‬ Aujourd’hui, il rejoint le collectif…..pour transmettre aux enfants comme aux adultes une approche‬ corporelle, dynamique et inventive du théâtre.‬

cliquez sur son site

 

 

celine4

Céline André-Carletti

Psychologue, psychothérapeute installée dans un cabinet à Paris, Céline a toujours eu une passion pour le théâtre. Après un bref passage au cours Florent (1995), elle s’initie aux techniques d’improvisation théâtrale puis elle co-écrit et joue dans plusieurs pièces « De fil(s) en aiguilles », «Les Méprisables » « Le compas dans l’œil », «Palavas,…ni les vacances ».

Parallèlement à une activité de recherche psychosociale pour des instituts d’études qualitatives, elle se spécialise dans le champ de la psychopathologie clinique auprès d’enfants et adolescents souffrant de troubles du comportement alimentaire. Elle co-anime un atelier thérapeutique à médiation artistique par le théâtre à l’hôpital Robert Debré pour les patients hospitalisés.

Forte de cette expérience et consciente des vertus bienfaitrices du théâtre, elle souhaite aujourd’hui proposer des ateliers thérapeutiques en ville, pour permettre à des enfants et adolescents d’apprendre à se connaître, s’épanouir et être armés pour gérer les petits et grands problèmes du quotidien.

Sylvana HD

 

 

 Sylvana Yustino

Chanteuse, née à Buenos Aires, dans une maison théâtre d’un va-et- vient  permanent d’artistes, dont l’environnement musical était le folklore argentin, le tango, les boléros, mais aussi le jazz, la musique italienne, juive, arménienne et grecque.

Elle étudie tout d’abord les techniques du chant et l’interprétation du jazz et de la musique latino-américaine, puis compléte sa formation par des cours d’histoire de l’art, des ateliers de clown, de narration de contes, puis des cours de théâtre. Elle se produit dans les plus célèbres clubs de jazz de Buenos Aires.

Installée à Paris depuis 2012, elle a partagé la scène avec des musiciens de différentes nationalités et cultures (Argentine, France, Brésil, Cuba, Russie, Roumanie, Italie, Croatie, Espagne, Afrique, etc.)

En 2012, elle a participé au projet « La Mélodie d’Alzheimer », documentaire tourné pendant son séjour à l’Abbaye de La Prée (résidence d’artistes gérée par l’association « Pour Que l’Esprit Vive », propriété de  l’association « Les Petits frères des Pauvres »). Ce projet lui fait diriger des ateliers de chant en différentes langues (français, anglais, portugais, italien et hébreu), mais aussi avec un groupe de personnes de la Fondation OSE, guidées par des psychiatres et des chercheurs, qui étudient l’influence de la musique sur le cerveau. Ce projet a été nominé à la »Nuit du Grand Âge 2014″.